Assurance vie: station principale du 27 septembre 2017, Déclaration de revenus 2018: Guide de l'utilisateur – Assurance vie

Les contrats d’assurance vie bénéficient d’un régime fiscal avantageux. Toutefois, les règles fiscales sont complexes et dépendent de plusieurs facteurs: la date du contrat, la date du paiement de la prime ou le montant du montant restant dû.

Les retraits à partir de 2018 peuvent dépendre de l’ampleur progressive de l’IR ou d’un impôt uniforme, ce qui peut être plus favorable (7,5 à 35% maximum).

Les conventions d'une durée de huit ans ou plus sont celles qui bénéficient de la fiscalité la plus attrayante, car outre le taux réduit (7,5%), le contribuable paie un particulier pour ces contrats. 4 600 € (individuel) ou 9 200 € (couple soumis à l'impôt commun).

Gains depuis 1St À partir de janvier 2018, il convient de distinguer si ces revenus proviennent de paiements effectués avant le 27 septembre 2017.

paiements avant le 27 septembre 2017

Les recettes provenant des primes versées avant le 27 septembre 2017 dépendront en principe de l'étendue progressive de la RI, mais le contribuable peut opter pour un montant forfaitaire dégressif, plus intéressant et plus forfaitaire. en fonction de la durée du contrat:

– 35% en moins de quatre ans;

– 15% pour une période de quatre à huit ans (déclarée sur le formulaire 2042);

– 7,5% pour une période de huit ans ou plus.

Les revenus provenant des sommes versées à compter du 27 septembre 2017 seront imposés en deux étapes:

– L'année de paiement sera basée sur une exonération forfaitaire (PFNL) utilisée par l'assureur (sauf si elle est émise). Cette déduction est de 7,5% pour les contrats d’une durée supérieure ou égale à huit ans ou de 12,8% si cette période est plus courte.

– L'année prochaine, une taxe forfaitaire (12,8%) ou progressive (2042, case 2OP) s'appliquera à ces revenus. Le montant de PFNL est ensuite déduit de la taxe finale.

Il convient de noter que pour les contrats d’une durée minimale de huit ans, le taux forfaitaire (en principe 12,8%) n’est que de 7,5% pour les contrats d’une rentabilité ne dépassant pas 150 000 EUR. Si l'encours est supérieur, le taux de 7,5% sera appliqué au prorata de l'encours, lequel ne dépassera pas ce seuil, avec un dépassement de 12,8%.

anciens contrats

17,2% des cotisations de sécurité sociale doivent encore être ajoutés à ces impôts, y compris lorsque le revenu est exonéré de l'impôt sur le revenu.

Certains anciens contrats sont exonérés de l'impôt sur le revenu. Ceci est particulièrement vrai:

– avant le 1erSt Janvier 1983;

– contrats attribués 1St Janvier 1983 et 26 septembre 1997 pour les produits liés aux paiements effectués avant le t T.St Janvier 1998


Laisser un commentaire