Brochures bancaires, Livret A, PEL, Assurance-vie: protégez-vous contre l'inflation et les imprévus – Achat immobilier assurance prêt

Que faire de votre épargne, surtout si vous considérez l’espoir de sécurité et de retour entre 0,75% et 3%? Risque 0 à faible. Au lieu de laisser vos économies dormir, il est préférable de choisir une assurance-vie dont le revenu est en baisse mais qui déborde. Surtout depuis l'entrée en vigueur de la retenue à la source depuis 2018, les ménages ont besoin d'une poche de trésorerie pour éviter les flux de trésorerie.

Brochures bancaires, maximum 1%, risque zéro

Les temps sont durs pour les cartes bancaires. Il est difficile de dépasser 1% dans un environnement durable à faible vitesse. Même les banques en ligne et les agences spécialisées sont en difficulté. Dernier exemple, VTB Bank France, une filiale de la banque russe VTB, qui propose depuis 2010 des brochures et des comptes limités dans le temps à des particuliers à des prix très attractifs depuis 2010, a annoncé début mars qu’elle ne commercialiserait plus en été. Et si la baisse des taux d’intérêt n’était pas suffisante, les détenteurs de dossiers fiscaux ont également souffert de l’ajustement des revenus générés par le revenu entrés en vigueur en 2013: les intérêts gagnés relèvent des cotisations de sécurité sociale (15,5%) et de la marge d’impôt sur le revenu. Cependant, une fois que la reprise de l'inflation aura été confirmée, les institutions financières pourraient lever leurs brochures ou augmenter temporairement leurs préférences.

  • Jusqu'au 24 avril, la brochure de Fortuneo est + montant brut est de 2% en quatre mois jusqu'à 100 000 euros, puis 0,4%, montant brut annualisé de 0,93%.
  • PSA Banque, filiale du groupe Peugeot, offre l’un des meilleurs taux du marché allant de 1% brut annuel jusqu’à 10 millions d’euros, mais il n’est pas garanti et peut varier au cours de l’année en fonction de l’évolution du marché des intérêts. .

Brochure A, rendement de 0,75%, risque zéro

Après trois ans d'absence d'intérêt des déposants, 2017 pourrait marquer le retour de la brochure française préférée: en février, le stock net s'élevait à près de 4,3 milliards d'euros, un record de quatre ans, pour un intérêt de seulement 0,75%. Mais comme il n’est pas taxé, il est très compétitif par rapport aux autres billets de banque. Une solution pratique pour ceux qui veulent prendre des précautions immédiates (jusqu'à 22 950 €).

PEL, rendement de 1%, risque zéro

1% garanti ou 0,845% après cotisations de sécurité sociale: le PEL ne peut guère faire mieux que le Livret A, mais sans disponibilité … car vous devez utiliser ce taux dans un délai de deux ans. Par contre, les générations plus âgées du PPE (1,5% entre février 2016 et le 31 juillet 2016, 2% et même 2,5% avant) doivent être maintenues et même nourries à au moins 45 euros par mois. nécessaire. Leur taux de salaire est garanti et l'inflation est beaucoup plus élevée.

Assurance vie (fonds en euros), rendement de 1,8% (estimé), risque très faible

Les épargnants perdent leur latin: leur bonne vieille assurance vie en euros est attaquée de toutes parts. À partir de 2016, la loi Sapin II permet un rachat (temporaire) en cas de crise financière grave, afin que les marchés ne tombent pas. Actuellement, certains candidats, à la tête de Macron, veulent appliquer la même fiscalité que d’autres investissements, un bien sûr max 30% si la taxe de 23% sur les contrats de 8 ans est taxée. Mais plus que tout ce qui assure un assuré voit le retour de son argent en euros, le seul qui offre une garantie du capital est érodé année après année, des prix bas exigent. De 2,9% en 2012, le taux de rendement moyen est tombé sous la barre des 2% en 2016!

Pas si vite: la baisse de rendement n'est pas inévitable. "Pendant trois ans, nous avons prévu un excédent réparti sur six ans. T explique Gerard Bekerman, président de la plus grande compagnie d'assurance Afer. Surtout, la hausse des taux d’intérêt à long terme en Europe aux États-Unis pourrait également se produire. Cela augmente l'efficacité des fonds en euros. "

Encore moins payée que par le passé, l'assurance vie en euros reste un bon conteneur pour les montants qui ne peuvent être perdus. Et aucun candidat n'a mis en doute les avantages de la transmission. Pour tous les montants versés avant l'âge de 70 ans, un montant maximal de 152 500 euros peut être vendu par bénéficiaire, sans taxe. Soyez prudent avec trois points. Tout d’abord, la fiscalité dans les premières années: c’est très dissuasif (50,5% jusqu’à quatre ans, puis 30,5% sur quatre à huit ans). En théorie, la police d'assurance-vie n'est pas conçue pour les montants qui doivent être recouvrés à court terme, sans quoi sa performance sera considérablement réduite. Deuxièmement, le prix d'entrée: n'accepte pas plus de 2%. Enfin, 1,8% se cache d'une réalité différente de celle de 2016. Afer a payé son contrat à 2,65% alors que certains agents réciproques n'offraient que 1%. Une police d'assurance-vie est un investissement à long terme soigneusement sélectionné.

  • afer : Une association de 730 000 membres constitue une réserve pour trois ans et continue d’être un revenu très respectable. L'accord fournit également un bon support en unités de compte.
  • Boursorama Life : Le nom du réseau contracté par Generali est proposé en euros et rapportera 2,25% en 2016. L'accord offre également plus de 200 unités de compte et pouvoirs de gestion pour ceux qui peuvent prendre des risques. En particulier, il ne s'applique pas aux droits d'entrée et la gestion du contrat est de 0,75% par an.
  • SwissLife Insurance & Heritage sous-jacent : En 2016, le fonds offrait EUR 2,20% en euros, mais jusqu'à 2,40% pour les contrats supérieurs à 250 000 EUR. La commission en euros du fonds augmente même à 2,9%, ce qui représente le montant le plus élevé en unités de compte (hors euros).

ÉVITER LE REFROIDISSEMENT PREMIUM. Pour continuer à attirer les clients malgré la baisse des taux d’intérêt, les institutions financières spécialisées (banques Internet, constructeurs automobiles, etc.) offrent depuis longtemps des prix «majorés» et des montants limités. Certains épargnants avisés sont ensuite devenus des "chasseurs de primes" en ouvrant une brochure et en passant ensuite à la publicité. Avec la baisse des taux d’intérêt, toutes les institutions financières ont dû rentabiliser leurs modèles. Les campagnes ont peu changé et ont été réduites à un à deux mois; les taux dépassant rarement 2% des seuils de dizaines de milliers d'euros, coûtent moins de 1% avant le retour. Vaut-il vraiment la peine de multiplier les ouvertures de comptes et de jongler entre des brochures pour quelques euros?

Laisser un commentaire