Joël Aviragnet refuse de faire confiance au gouvernement – Assurance vie

A la question "faites-vous confiance au gouvernement?" Joël Aviragnet a répondu "non": il est étonnant qu'un membre de la 8ème circonscription ait voté contre le gouvernement mercredi après une déclaration politique générale. Le nom d'Edouard Philippe.

"Le Premier ministre a déclaré que, bien sûr, cela ne changerait pas", a déclaré le député. "Au contraire, il a confirmé la continuation de sa ligne politique de droite. Après avoir reconnu que la crise sociale est connue sous le nom de" vestes jaunes ", M. Philippe n'a pas jugé nécessaire de revoir son projet pour l'Etat, et en particulier sa politique fiscale profondément injuste.

Prévenir les FSI, les impôts forfaitaires, les taxes de sortie, la réduction des immobilisations corporelles, la réduction des contrats subventionnés, l'augmentation de la CSG sont toutes des décisions que Joël Aviragnet juge "inacceptables". "Le Premier ministre a eu l'occasion de proclamer un réel changement social au cours de cette période de cinq ans, il n'a rien fait. Pire, il a confirmé son désir d'aller au-delà des réformes libérales que notre pays connaît actuellement (remise en question des retraites et de l'assurance chômage). , sécurité sociale et accès à la santé, fiscalité plus juste, écologie, démocratie plus forte, démocratie plus forte, protection sociale et protection sociale. "Égalité entre hommes et femmes. Nos citoyens nous avertissent depuis plusieurs mois du déclin du pays et des services publics dans de nombreuses régions de la République. Ils exigent une plus grande égalité entre les territoires et un accroissement de leur pouvoir d'achat, sinon leurs conditions de vie se détérioreront à l'avenir. "En conséquence, le député Cominges a voté pour un manque de confiance: tout comme en 2017, il a voté contre le" gouvernement de droite qui aggrave l'État-providence en français et s'appuie sur sa politique fiscale pour soutenir les grandes fortunes ".

politique

Laisser un commentaire