Participation des employés aux bénéfices: définition, calcul, libération, imposition – Assurance vie

Définition de la participation des employés aux bénéfices

La participation est un plan d’épargne permettant à une entreprise de tirer profit de son travail pour le bénéfice de ses employés. Nous parlons également de la distribution des employés ou de la distribution des bénéfices.

En principe, toute entreprise qui dépasse la limite de 50 employés (seuil au-dessus duquel les conditions du Pacte du 22 mai 2019 sont dépassées) est rémunérée sous forme de prime annuelle. Il peut être collecté ou stocké pendant au moins cinq ans au choix de l'employé (période de lock-out légale).

Pour l'entreprisec'est une opportunité de garder des employés et d'être attractif sur le marché du travail. La participation est également moins chère qu'un salaire ou un simple bonus.

Pour l'employé bénéficiaire, la participation est une prime qui permet soit:

  • obtenir une charge immédiate sur votre salaire,
  • ou, en particulier, économisez à moyen et long terme le plan d'épargne (PEE, Perco), en utilisant le système fiscal avantageux.

Certaines raisons permettent de se conformer aux cas d'exemption statutaire ouvrir l'épargne salariale sans délai légal.

Participation obligatoire, participation volontaire aux bénéfices

Selon le Code du travail, la participation aux résultats est un régime juridiquement contraignant d’épargne des salariés pour toutes les entreprises de 50 salariés au moins. C’est la principale différence que l’on peut constater dans la participation et prime d'encouragementce qui est optionnel.

Outre le seuil légal pour sa mise en œuvre, les principales différences entre participation et participation aux bénéfices sont les suivantes:

  • . T. Réserve spéciale (RSP) La société utilise une formule légale pour le paiement de la prime qui ne peut pas être exemptée, à l'exception de conditions plus favorables pour les employés. Par contre, la formule de calcul de la participation aux bénéfices est gratuite.
  • Les droits financiers acquis pour la participation peuvent être libérés au début du mécanisme d’incitation, la libération ne pouvant avoir lieu en dehors du placement PEE ou Perco.
  • Par défaut, le bonus est automatiquement versé à 50% de Perco si la société est équipée, tandis que le bonus est nécessairement attribué au PEE.

Quelles entreprises sont tenues de distribuer des bénéfices?

Les employés doivent faire partie de toute entreprise comptant au moins 50 employés, quels que soient leur domaine d'activité et leur forme juridique. Le taux de l'impôt sur les sociétés n'affecte pas les conditions de participation: une entreprise comptant au moins 50 employés est tenue de commencer la négociation d'un accord de participation, même s'il est exonéré ou taxé à un taux réduit.

Si aucun accord n’est conclu, il s’agit d’une "procuration" établie pour la société.

Toutefois, le dépassement de 50 employés du seuil des PME n'implique pas une obligation immédiate de verser une contribution à leurs employés. À compter du 1er janvier 2019, conformément à l'article 155 du Pacte du 22 mai 2019, l'exigence d'adhésion ne s'applique que si le nombre d'employés a atteint 50 personnes au cours de cinq années consécutives. La participation ne deviendra obligatoire que dans l’année suivant cette période.

Si le nombre d'employés de moins de 50 employés diminue sur une période de cinq ans, le compteur pour cinq années consécutives sera zéro.

Calcul de la participation aux bénéfices

La formule de calcul de la participation est définie par la loi et n'a pas changé depuis sa création par l'arrêté du 17 août 1967. "Participation des employés à l'expansion des entreprises" Général de Gaulle.

Formule de calcul complexe

Cette formule juridique est complexe, peu lisible et unique pour les employés: elle s’applique à tous les domaines d’activité ainsi qu’à toutes les branches professionnelles. Il est indexé sur le résultat net de la société et inclut également d'autres paramètres. Le mode de calcul est le suivant:

Réserve de remboursement spécial (RER) = ½ [B – 5% C] x [S/VA]

B = résultat net de l'entreprise;
C = équité;
S: salaires;
VA: valeur ajoutée.

L'utilisation de cette formule de calcul a des conséquences spécifiques pour les employés des bénéficiaires: dans certains cas, il est possible que la participation ne soit pas distribuée même si la société est rentable, en particulier si le total des fonds propres est important. . De même, une forte augmentation des fonds propres peut entraîner une réduction du montant distribué.

Toutefois, une entité peut conclure un accord de participation prévoyant une formule de calcul différente, à condition que son résultat soit au moins neutre pour les employés ou supérieur à l'application stricte de la formule juridique. Option 2: si le montant des frais de participation ne correspond pas pleinement à la bonne performance financière de l'entreprise ou du groupe d'entreprises, l'employeur peut proposer une participation supplémentaire des employés.

Note: En 2019, le gouvernement a décidé de modifier le CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) afin de réduire les coûts directs, ce qui améliore mécaniquement le revenu net pris en compte dans la formule du REER. "Cela signifie une augmentation de la réserve en actions d'un milliard d'euros qui sera distribuée directement aux employés", Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances de RTL, 28 août 2017. L'impact devrait être visible sur les montants versés aux employés en 2020.

Contrat de participation en groupe

Le Groupe peut convenir que, en accord avec les représentants du personnel, une prime de participation indexée sera octroyée au Groupe dans son ensemble ou dans une mesure déterminée (par exemple, toutes les sociétés françaises). Ce principe de mutualisation permet de répartir les participations de manière égale entre les différentes filiales sans tenir compte de la situation de chaque situation particulière. C'est le cas pour les grandes entreprises telles que Total ou Carrefour, la Société Générale, etc. Dans ce contexte, un accord entre les partenaires sociaux peut être fondé sur une formule s'écartant de la formule juridique.

Note:
La comptabilisation des filiales en solde ou déficitaires peut entraîner une réduction de la participation que les employés des filiales auraient requise, contribuant ainsi positivement au résultat global.

Calcul de la participation: plafond et répartition entre salariés

Par défaut (s’il n’ya pas d’accord sur ce sujet), la répartition de la participation des salariés est divisée en fonction du salaire perçu au sein des deux plafonds indexés sur le passeport (plafond annuel de la sécurité sociale):

– la marge salariale prise en compte dans l'attribution de l'exploitation (3 passeports, soit 121 572 EUR à compter de l'entrée en vigueur de la loi sur le pacte du 22 mai 2019);
– Limite maximale de participation: 75% du passeport.

Attention: ce plafond individuel sera pris en compte dans l'exercice comptable pour lequel la prime est octroyée. Ainsi, cette limite de répartition par employé est la suivante:

  • Sur la base du résultat de 2019, les paiements de contribution versés en 2020 s'élevaient à 30 393 EUR.
  • Sur la base du résultat de 2018, 29 799 EUR ont été payés pour la part versée en 2019.
  • Sur la base des résultats pour 2017, les cotisations versées en 2018 s'élevaient à 29 421 EUR.
  • Sur la base des résultats de 2016, les cotisations versées en 2017 s'élevaient à 28 962 euros.
  • Sur la base des résultats de 2016, un montant de 28 530 EUR a été payé en 2016.

Tout solde non distribué résultant du plafond individuel des bénéficiaires n'est pas destiné à la distribution. Le solde est ensuite divisé comme suit.

Lors de la négociation d'un accord de participation, les représentants de la direction et du personnel ont la possibilité de choisir d'autres critères de distribution que le critère par défaut:

– distribution uniforme;
– une distribution proportionnelle du montant du salaire reçu;
– une répartition proportionnelle à la durée de la présence ou de la durée du service (ou à la durée effective du travail, congés payés compris);
Division mixte qui combine plusieurs de ces paramètres.

Retour, congé de maternité, congé de maladie … Avons-nous toujours droit à une prime de participation?

Un événement chanceux ou un accident de la vie peut influer sur le temps pris par une entreprise pour attribuer le prix. Certaines périodes d'absence équivalent aux heures de travail effectives, d'autres non, ce qui entraîne une année d'activité insuffisante.

Périodes équivalentes aux heures de travail réelles

  • Exercice du mandat syndical
  • exercer une fonction de conseiller pratique
  • congés payés
  • congés de maladie liés au travail (à l'exclusion des accidents du travail) ou maladie professionnelle
  • congé de maternité (6 semaines avant la naissance prévue et 10 semaines après l'accouchement)
  • congé d'adoption

Les périodes n'ont pas été prises en compte

  • congé de paternité
  • périodes antérieures à la conclusion du contrat à durée déterminée
  • avant de recruter
  • démission, rupture ou résiliation
  • période de retraite

Pour une année incomplète, les droits des employés sont calculés au prorata de leur présence dans l'entreprise.

Payer et investir dans le bonus de participation

Sur demande, l’employé du bénéficiaire peut payer tout ou partie de sa surtaxe. Pour en bénéficier, il doit présenter sa demande dans les 15 jours à compter de la date à laquelle il a été informé du montant de ses droits. Sinon, la prime sera bloquée pendant au moins cinq ans (ou huit ans sur l'ordre des autorités).

En l'absence de paiement immédiat, le bénéficiaire peut demander l'affectation de fonds bloqués à l'un des investissements suivants (variable entre l'employeur):

  • PEE (plan d’épargne entreprise), PEG (plan d’épargne groupe) ou PEI (plan d’épargne entreprise);
  • Perco (Régime d'Épargne Retraite Collectif) ou Perco-I (régime collectif d'épargne retraite multi-employeurs);
  • Compte courant bloqué (CCB), une forme de fonds allouée au financement d’investissements productifs par la société. En contrepartie du blocage, l’employé reçoit un taux d’intérêt indexé sur le taux de rendement moyen des obligations d’entreprises (TMOP), qui ne peut être inférieur. Au second semestre de 2018, la TMOP était de 0,97%.

Si l'employé n'a pas payé immédiatement ou volontairement, le bonus sera automatiquement défini, à savoir:

– 50% de PERCO s'il y en a un dans l'entreprise
– les 50% restants selon les termes de la convention de participation

Les montants payés pour un PEE ou un Perco peuvent constituer une contribution de l'employeur (aide financière supplémentaire de l'entreprise) plus ou moins pertinente pour les entreprises et l'équipement. même entreprise. Un employé peut donc avoir intérêt à affecter plus d'argent à un régime qu'à un autre, en fonction de l'importance de la contribution de chaque individu.

Taxation de la participation: quand la prime sera-t-elle taxée?

La taxe de participation dépend de l'utilisation de la prime.

En cas de paiement immédiat, les montants sont soumis à l'impôt sur le revenu, tel que le salaire, pour l'année au cours de laquelle la prime est perçue. Ainsi, en 2018, la contribution au résultat imposable de l'exercice 2017 sera ajoutée en 2019. Le montant recouvré en 2018 est considéré comme un produit extraordinaire au cours de l'exercice: c'est le montant de cet impôt. Le mécanisme CIMR (Modernisation of Tax Recovery) n'est pas supprimé.

Si le bénéficiaire décide de ne pas avoir de garantie de salaire, il bénéficie d’une exonération de l’impôt sur le revenu. En tant que tel, le montant ne doit pas être écrit déclaration d'impôt. Ce schéma de libération s'applique à la libération anticipée.

Libération de la participation

Le Code du travail autorise la libération anticipée de la participation dans certains cas avant l’absence de l’absence minimale de cinq ans. Ce communiqué peut être partiel ou complet.

Les raisons juridiques de la libération anticipée sont les suivantes:

  • société civile
  • Conclusion du PACS (Pacte de solidarité civile) t
  • naissance ou adoption d'un enfant
  • divorce, séparation de corps, résiliation du PACS sous la garde d'au moins un enfant
  • Invalidité du conjoint (ou de son conjoint, du partenaire de son enfant, d'un de ses enfants)
  • décès de son épouse (ou de son épouse, de sa partenaire)
  • résiliation du contrat de travail
  • créer ou reprendre une entreprise
  • endettement

Laisser un commentaire