Quand j'ouvre mon argent avant 8 ans, mes intérêts vont dans les impôts – Assurance vie

FAUX! En cas de remboursement partiel (retrait d’une partie de la valeur du contrat) effectué avant la huitième année du contrat, seule une partie des intérêts sur la retenue à la source forfaitaire (PFL) s’applique. ou un barème d'imposition progressif. Explications

Cas spécifique de passation partielle

Le rendement partiel est un retrait ponctuel ou régulier du capital versé pour votre police d'assurance vie. Ces rachats sont soumis à un système d'impôt progressif ou à une retenue à la source forfaitaire, dont le taux dépend de la validité du contrat. Ainsi, une renonciation partielle de 0 à 4 ans, de 15% à 4 à 8 ans (à l'exclusion des cotisations de sécurité sociale) peut faire l'objet d'une renonciation forfaitaire de 35%.

En réalité et légalement, ces déductions ne s'appliquent qu'à une partie de l'intérêt (et non à la totalité) proportionnellement à la durée de l'investissement et des paiements effectués.

Système fiscal plus intéressant après 8 ans

À la fin de la limite de huit ans, les intérêts et les plus-values ​​sont exonérés d'impôt jusqu'à 4 600 € par personne et 9 200 € pour les paires imposables ordinaires. En outre, ils sont soumis à une retenue à la source forfaitaire réduite de 7,5% ou à un système d'impôt progressif. Cette possibilité est étendue annuellement de 4 600 euros (soit 9 200 euros pour un couple imposable commun) sans taxe. Ainsi, l'élimination de tout type d'évasion fiscale consiste en ce que le retrait a lieu au fil du temps.
L'assurance vie n'est pas seulement utile pour des projets à long terme.

Enfin, n'oubliez pas que les intérêts et les plus-values ​​sont également soumis aux cotisations de sécurité sociale, qui représentent aujourd'hui 15,5% par an.
Ceux-ci s'appliquent à:

  • Chaque inscription intérêt en euros.
  • Investir dans un accord d'échange de supports comportant des risques.

Septembre 2016

Crédit visuel: elenaleonova / iStock

Laisser un commentaire