Theresa pourrait disparaître et donner son successeur au Brexit – Assurance vie prêt maison

La Première ministre britannique Theresa May aux députés le 22 mai 2019 à Londres (MARK DUFFY / PARLEMENT DU ROYAUME-UNI / AFP / Archive)

Sa tâche consistait à délier plus de quarante ans de liens avec l'Union européenne, mais aussi à concrétiser la vision du rallye britannique en matière de Brexit, qui est susceptible de combler le fossé entre les partisans et les opposants à ce divorce. Mais il n'a pas répondu à ce défi.

Les députés britanniques ont rejeté à trois reprises l'accord conclu avec Bruxelles en novembre dans le but d'organiser un départ en douceur du Royaume-Uni depuis le Royaume-Uni, avec de nombreuses pertes dégradantes.

En bref, pour éviter de partir sans un accord redouté par la communauté économique, Theresa May a été contrainte de reporter au 31 octobre la date du Brexit, initialement prévue pour le 29 mars.

Utilisant le Brexit, mais aussi les complots et les critiques constantes dont il faisait l'objet, son parti était profondément divisé sur cette question, Theresa May est au bord des larmes, qui a été annoncée le 24 mai. démission.

Laisser un commentaire